Top articles

  • Lire KUNZANG CHODEN, Histoires en couleurs.

    02 juin 2017 ( #lecture )

    Portrait de femme... TIBET La lire pourquoi? Parce que c’est une auteure originaire du Bhoutan. Parce qu’elle nous parle de ses paysages. Parce qu’elle nous parle des femmes. Parce qu’elle nous raconte leur vie, leur monde. Parce qu’elle nous ouvre un...

  • Lire le journal de Jules Renard

    06 juin 2017 ( #LIRE LE JOURNAL DE JULES RENARD )

    Mardi 6 juin 2017 Dans la rue, les éboueurs. Dans les arbres, le chant d’un oiseau. Dans les bambous, le souffle léger d’une brise. Jules Renard lui parlait de « la main invisible du vent ». Dans ma chaussure, un caillou. Le 6 juin 1896, Jules Renard...

  • Lire le journal de Jules Renard

    14 juillet 2017 ( #LIRE LE JOURNAL DE JULES RENARD )

    Vendredi 14 juillet 2017 Pourquoi le mistral est-il toujours gagnant ? Le 6 septembre 1897 Jules Renard écrit : « Dieu comprend tout. Il refusera de m’ouvrir la porte du ciel si j’ai fait une faute de français. » 30 Septembre 1897 : « J’arrive à la sécheresse...

  • Lire le journal de Jules Renard

    20 juillet 2017 ( #LIRE LE JOURNAL DE JULES RENARD )

    Jeudi 20 juillet 2017 Un ciel plombé et quelques gouttes de pluie sur une terre de cendres. Peuvent-elles penser les plaies ? Assouplir les cicatrices ? Eteindre les langues de feu ? Le 9 octobre 1897, Jules Renard écrit : « Le but, c’est d’être heureux....

  • Lire le journal de Jules Renard

    04 août 2017 ( #LIRE LE JOURNAL DE JULES RENARD )

    Vendredi 4 août 2017 La maison se vide des cris d’enfants. Face à moi la sécheresse du jardin. Le 4 août 1902, Jules Renard écrit : « Mon père. J’ai des remords de ne l’avoir pas aimé comme je devais, parce que je souffre des mêmes choses dont il a dû...

  • Lire Le livre de la paix intérieure, anthologie.

    08 août 2017

    Mardi 8 août 2017 Promenade quotidienne, accompagnée de ma vieille chienne. Je croise sur le chemin, un grand-père et sa petite fille. Image d’Epinal. Lui, moustache épaisse, canne faite de bois poli. Elle une petite Alice, jolie, blonde, légère. Je les...

  • Lire le livre de la paix intérieure, anthologie.

    09 août 2017

    Mercredi 9 août 2017 L’odeur de la lavande m’imprègne. J’ai l’étrange sensation d’être face à un champ. Je n’ai cependant que deux modestes pieds. En moi, ces paysages provençaux, traversés maintes fois, ce bleu tant aimé, ces bouquets cueillis et cachés...

  • Publié depuis Overblog

    26 janvier 2014

    femmes.... Lecture conseillée : Alice Munro, Les Lunes de Jupiter. Recueil de nouvelles... A lire en douceur, se laisser emporter par les histoires les amours les relations.... "Vogue, vogue mon bateau, Sur l'eau qui coule sans trêve, Sois heureux, le...

  • lire le livre de paix intérieure

    15 août 2017

    Mardi 15 août 2017 J’ai marché sur les feuilles, les branches. J’ai regardé, respiré, aimé. Je n’ai rien dit. « Nous ne nous connaissons pas encore, car nous n’avons pas encore osé nous taire ensemble . » Albert Camus Nous n'avons pas osé.....

  • Pour dhttp://lepanierdelacoccinelle.com/

    06 mars 2015 ( #Collage )

    pour le http://lepanierdelacoccinelle.com/

  • Une lettre de Sido à Colette

    14 juin 2017 ( #Correspondances... )

    Monsieur, « Vous me demandez de venir passer une huitaine de jours chez vous, c’est-à-dire auprès de ma fille que j’adore. Vous qui vivez auprès d’elle, vous savez combien je la vois rarement, combien sa présence m’enchante, et je suis touchée que vous...

  • Lire le journal de Jules Renard

    22 juin 2017 ( #LIRE LE JOURNAL DE JULES RENARD )

    Jeudi 22 juin2017 Les jours ont été âpres malgré le chant des cigales. Et l’on fait ce que l’on doit faire, en toute simplicité ! Le 16 juin 1896, Jules Renard écrit : « oh réveiller tous ces villages qui dorment ». C’est ce à quoi s’épuise le coq du...

  • Lire le journal de Jules Renard

    12 juillet 2017 ( #LIRE LE JOURNAL DE JULES RENARD )

    Mercredi 12 juillet 2017 L’écriture devient une tâche difficile à réaliser. Je lis encore. Je pense encore. Je reste près de la terre. Je reste dans la vie. Mais je n’imagine plus ! Le 30 juillet 1897 Jules Renard écrit : « Heureux les cochons qui...

  • PEKIN, La Muraille.....

    26 mars 2014 ( #Journal de voyage, #suite. )

    A notre arrivée à Pékin c’est le froid et le brouillard. Mais la marche dans les ruelles me semble si vrai, si simple, naturelle. On est ailleurs et entièrement dans l’ici. Mélange d’ancien de moderne. Une ville qui se redessine sous nos yeux. J’aime...

  • Journal de voyage : Viet Nam Avril 2000

    02 avril 2014 ( #Journal de voyage, #Viet Nam )

    Ce qui est étonnant avec les journaux de voyage, c’est que, même si le temps a passé et que depuis d’autres paysages, d’autres envies, ont traversé nos vies, lorsqu’on les redécouvre, c’est la surprise de n’avoir aucun mal à emprunter les mêmes chemins....

  • L’espoir d’une caresse

    26 septembre 2014 ( #Jeux d'écriture le centon, #Réécriture d'un texte )

    5 novembre. Pas un jour ordinaire. Dix ans que Lucien est mort. Anniversaire triste mais c’en est un ! A 13H30 précise, heure de sa disparition, elle soufflera une bougie. Placée devant un cadre, éteinte à 13h30. Rien de plus. Le temps de la souffler,...

  • Le Dernier refuge. Texte écrit en hommage à Marguerite Duras.

    11 novembre 2014 ( #Jeux d'écriture le centon, #hommage à Marguerite Duras. )

    Le Dernier refuge. Il y a deux personnes. C’est une chambre dans un hôpital d’une petite ville. Chambre quelconque, stérile, imbécile, de celle que l’on fuit. Des murs lisses, blancs. Un silence heurté par des bruits de pas, de chariots, des voix, parfois...

  • Trouer le ciel. Ecriture à partir de la phrase de Marcus MALTE Il braqua l’arme droit devant lui, dans l’obscurité.

    13 novembre 2014 ( #Jeux d'écriture le centon, #Phrase de départ imposée. )

    Il braqua l’arme droit devant lui, dans l’obscurité. C’était complètement stupide parce qu’il n’y voyait rien. Rien de rien. Pas de lune, pas d’étoiles. Devant lui l’obscurité ! Peut-être celle de sa vie. Il n’y pouvait rien, tout ce noir lui collait...

  • Lire le journal de Jules Renard

    07 juillet 2017

    Vendredi 7 juillet 2017 Levée tôt pour apprécier la fraîcheur du matin, pour la saisir et la faire mienne ! Airs de Carmen dans la tête. Le 7 juillet 1897, Jules Renard écrit : « je n’ai qu’une imagination rétrograde. Je n’imagine que le passé ».

  • Des petits riens....

    30 janvier 2014 ( #Fragments )

    Des petits riens. Ce n’est pas grave s’il pleut ce matin. Tout ira bien puisque nichée au creux de la page j’écrirai. Sur moi, sur toi, sur tous ces petits riens qui rythment notre vie, c’est sur tout cela que j’écrirai. Ce n’est pas grave, si les bruits...

  • Flash d'un jour

    03 février 2014 ( #Flash )

    Flash d’un jour Un paquet de gitanes au sol. Une image heurte ma mémoire : celle de mon père. Et reste en moi l’odeur entêtante du tabac. Une femme en noir me croise. Un bras cassé. Un bras voilé Où va-t-elle ? La suivre. Voiture qui roule n’amasse pas...

  • Au Mûrier

    05 février 2014 ( #Fragment )

    Au mûrier. J’ai pris la route à l’aube. Je voulais arriver avant que le village ne se réveille. Les surprendre tous. J’espérais retrouver les chemins, les odeurs. Il me plaisait aussi d’avoir la certitude d’entendre les bruits oubliés. Ma mémoire ferait...

  • Jeux de mots, à la manière de Michel Leiris.

    11 février 2014 ( #Fragment )

    Détresse : déesse reste dans le désert ! Etoile : toi, toile, et loi. Vacances : quand le vent va, de cancan en cancan. Cauchemar : marre de se cacher car marre de se chercher. Vieillesse : liesse de la veille. Hasard : bazar bavard. Plume : hume l’odeur...

  • Promesse

    13 février 2014 ( #Fragment )

    Tu n’as jamais aimé la pluie, le vent, le manque de lumière, les volets que l’on ferme trop tôt. J’aimais le gris du soir, l’humidité des bois, les fins d’été, les couleurs qui se fanent. J’aimais tout cela. Tu n’as jamais aimé la nudité des arbres, les...

  • Demain.

    17 février 2014 ( #Fragment )

    -Demain. -Quoi demain ? - Tu le sais ! ne fais pas semblant d’avoir oublié. -Oublié quoi ? -Arrête ! t’es pas drôle. T’as vraiment oublié ? Tu es désespérant ! -Je ne sais pas de quoi tu parles. -Demain ! on avait dit demain ! Toi et moi, demain, dans...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>