Vendredi 4 août 2017

La maison se vide des cris d’enfants.

Face à moi la sécheresse du jardin.

Le 4 août 1902, Jules Renard écrit : « Mon père. J’ai des remords de ne l’avoir pas aimé comme je devais, parce que je souffre des mêmes choses dont il a dû souffrir ».

 

Il y aurait encore bien des citations à transmettre..Mais il est temps pour moi de cheminer vers un autre auteur…

Ces dialogues se poursuivront…

Si j’ai peu à dire, j’ai encore beaucoup à lire…

Retour à l'accueil