Mercredi 12 juillet 2017 L’écriture devient une tâche difficile à réaliser.  Je lis encore. Je pense encore. Je reste près de la terre. Je reste dans la vie. Mais je n’imagine plus !  Le 30 juillet 1897 Jules Renard écrit :  « Heureux les cochons qui occupent toute leur tête à manger, et ne parlent qu’avec la queue ».  Peut-être ! mais leur fin n’est pas enviable !

Mercredi 12 juillet 2017 L’écriture devient une tâche difficile à réaliser. Je lis encore. Je pense encore. Je reste près de la terre. Je reste dans la vie. Mais je n’imagine plus ! Le 30 juillet 1897 Jules Renard écrit : « Heureux les cochons qui occupent toute leur tête à manger, et ne parlent qu’avec la queue ». Peut-être ! mais leur fin n’est pas enviable !

Retour à l'accueil