Jeudi 11 février 2016

Je suis allée au plus profond de ma solitude.

Temps froid sur la Provence. Couche de glace sur la forêt. Elle se fissure comme mon "mal être".

Plus de bleu dans le ciel. Mais dans tout ce gris je projette tout l'amour pour les miens.

 

"l'ambition du ciel : se couler en eau et emporter sa propre mort". JC Izzo D'un Exil Transparent.

 

Lundi 15 février 2016

 

Le gel sur la terre, le soleil sur les pins. Et sur mon bureau, un tas de petites choses à faire.

 

"Ma voix soudain sans écho : je suis silence parmi les heures de silence, désespéré tandis que s'élèvent les lamentations". JC Izzo

 

Dimanche 21 février 2016

 

Les sols sont lavés.

Dans le four, un gâteau.

Le chien tousse, il vieillit.

Un dimanche ensoleillé. Rien ne bouge.

 

"Le temps d'un regard. La terre remue à bout de bras. La désespérance est en échec. " JC Izzo

 

Avais écrit : la désespérance est un échec.

Je suis émue en lisant Izzo. Tant de douceur dans la douleur.

 

Lundi 22 février 2016

Un ciel très chargé ce matin. Pas de lumière sur les pins.

Une journée commence avec ses surprises !

 

"Le silence s'impose et sur mon visage je lis mes rides. Je sais tout mon passé à la lisière blanche de ce présent innommable. Ici, je m'épuise à vivre". JC Izzo

 

Ici et ailleurs, encore et toujours, j'apprends à vivre.

 

 

Retour à l'accueil