Jeudi 20 octobre 2016

 

Il y a eu cette envie de tout arrêter. Mais je n’ai pas réussi.

J’ai continué à noter dans mon carnet des petits faits sans importance, et j’ai surtout continué à lire de la poésie.

Je me suis penchée avec délice sur une anthologie de la poésie japonaise.

Le désir me revient alors, de vous faire découvrir quelques poèmes.

 

Le 18 août j’ai écrit :

Il me suffit de noter les noms d’auteurs présents dans cette anthologie pour envisager tout un voyage : Isomo Kami Otomoro, Kume No Tsugimaro, Fujiwara No Jetava…

 

Vendredi 19 août 2016

 

A quoi comparer

Notre vie en ce monde ?

A la barque partie

De bon matin

Et qui ne laisse pas de sillage.

 

Le Moine Manzei

 

 

Mercredi 24 août 2016

 

Faisant le tour de l’île

Une fleur j’ai vue sur le rivage,

Même si le vent souffle,

Si la vague me menace,

Avant de l’avoir cueillie je n’aurai de cesse.

 

Poème anonyme

 

En ce mois d’août, il y eut pour moi du découragement, de la fatigue, de la non envie. Il y eut tout cela, et puis le bonheur des enfants, leur présence.

Leur envie à eux est venue secouer la mienne.

 

Début septembre, le 2 exactement, je me suis laissée distraire par deux écureuils qui jouaient dans les arbres.

 

O pluie de printemps

Ne tombe pas si fort.

Les fleurs de cerisier,

Je ne les ais pas vues encore

Si tu les faisais tomber, quel regret !

 

Poème anonyme.

Retour à l'accueil