Mercredi 9 août 2017

 

L’odeur de la lavande m’imprègne. J’ai l’étrange sensation d’être face à un champ. Je n’ai cependant que deux modestes pieds.

En moi, ces paysages provençaux, traversés maintes fois, ce bleu tant aimé, ces bouquets cueillis et cachés au fond des armoires.

 

« Je ne suis pas tout entier si je ne suis pas entier avec ce monde qui m’entoure. » Paul Claudel

 

Je suis dans le souffle du vent, dans le brin de lavande, dans les fragrances qui arrivent jusqu’à moi

Retour à l'accueil