Mardi 16 mai 2017

 

A quand un vrai journal qui parlerait vraiment de toi et du monde ?

Ma réponse : on me trouvera, on me lira dans la voix des autres. Dans ces dialogues muets avec leurs mots.

« La nature m’émeut, parce que je n’ai pas peur d’avoir l’air bête quand je la regarde ». Jules Renard le 4 mai 1893.

 

Lors de mes promenades en solitaire, je la regarde et je l’écoute aussi.

Retour à l'accueil