~Lundi 21 mars 2016

Un temps magnifique. L’hiver se retire en douceur. Même ici, il faudra bien qu’il lâche prise.

 

La vie augmente, Guillevic.

Quand on nous dit : La vie augmente, ce n’est pas

Que le corps des femmes

Devient plus vastes, que les arbres

Se sont mis à monter

Par dessus les nuages,

Que l’on peut voyager

Dans la moindre des fleurs,

Que les amants

Peuvent des jours entiers rester à s’épouser.

Mais c’est tout simplement, Qu’il devient difficile

De vivre simplement.

 

Mercredi 23 mars 2016

Sur le paysage moins de taches blanches. Mais ce n’est pas encore le vert du printemps. Plutôt les couleurs ternes de l’hiver. Moi, je ne sais si je suis dans l’un ou dans l’autre. J’aspire à quitter l’un. J’aspire à découvrir l’autre.

 

« (…) Que je me sois levé au devant de la lumière Et que je sache : la journée est à ouvrir, Déjà c’est victoire ». Guillevic, Exposé, Fragments.

 

Dimanche 27 mars 2016

Ce matin, ai posé mon univers sur la table. Des livres, des crayons, des revues. J’ai ainsi aujourd’hui, construit ma forteresse.

« Nous voulons être heureux, heureux, nous autres hommes. » Guillevic, Matin.

Retour à l'accueil