Se taire. Ne plus partager ce que l'on écrit. Et puis, il y a ces mots de Jean Claude Izzo, si beaux, si forts, que l'on repousse tout questionnement. Oui donner à lire, à découvrir...Dans le doute, le silence, le découragement.

 

~Dimanche 24 janvier 2016

« Jai sans doute vocation de silence ». JC Izzo.

Ne rien écrire, dire.

 

Lundi 25 janvier 2016

« Peut-être suis-je las. De n’attendre rien. A peine immobile, tel un cyprès. Sur l’oubli, je veille. Et la mort s’interroge. Je me refais une mémoire avec ces riens que sont chardons et pierres. » JC Izzo

 

Insomnie cette nuit. Ma mémoire s’est ravivée. Elle n’a pas cessé de me tourmenter. Images fugaces, aimées. Dans cette bataille, j’ai même souri.

 

Mardi 26 janvier 2016

« Que demander à ces heures ? toute sollicitation.- joie ou sourire ou chant s’impose aussitôt en défaite ». JC zzo

 

De la défaite, point n’en veux !

Retour à l'accueil