1

A l'hôpital de jour.

A l'accueil :

- Bonjour, ça va ?

- Bonjour, oui, presque.
- Et le moral ?
- Des hauts, des bas.
- Ha ! le citron ! ( merci à un vrai marseillais de traduire);
Un peu plus tard, chez le médecin, après les échanges d'usage.
- Et le moral ?
- Heu.
Le téléphone sonne. Le médecin s'absente… un certain temps;
- Où en étions-nous ? Ha oui, le moral ?
- Des hauts, des bas.
Le téléphone sonne. Puis, après un certain temps… mon moral est au beau fixe. Je veux partir.

S.K

 

2

Je suis branchée, ainsi que cinq autres patients. On attend patiemment que nos perfusions s'écoulent. Tous parlent à la fois, des crocus, et donc des morilles, qui sont enfin sortis, du temps trop doux, du gel qui "va nous tomber dessus", des maux des uns et des autres. Et ça, c'est pas marrant. Pour en entendre le moins possible, je plonge dans les correspondances de Mallarmé. Bien que muette, j'ai peur que ma lecture ne fasse trop de bruit. Et effectivement :

- Vous lisez ?

- Oui.

- C'est quoi.

- Mallarmé ; ses correspondances.

- Je connais pas. C'est bien ?

- Oui, très bien.

- Et de quoi ça parle ?

Je n'ai pas su que répondre. Qu'auriez-vous dit à ma place ?

 

S.K

Retour à l'accueil