Ma relecture arrive à son terme. Les mots se ressemblent. Sur toutes ses cartes la vie dans son déroulement : le travail, les enfants, les soucis, les interrogations, les rêves, les désirs. Elles me disent, toutes, cela.

On nous souhaite le meilleur jamais le pire.

Des encres noires, bleues, vertes…oui des encres de toutes les couleurs pour ensoleiller nos vies.

Des paysages lointains, des régions françaises, toute une géographie à dessiner.

Et ce qui reste le passage du temps comme l’encre effacée…

En guise de conclusion ces si jolis messages. Sur une carte quelques notes de musique, une portée et cette phrase : « Un timbre peut en chanter un autre… ».

OU alors : « Souris ! Tu es trop adorable pour être triste… »

Une très mignonne : « réveille-toi, paresseux ! »

Et encore : « je t’aime beaucoup ».

Retour à l'accueil