Marcher, marcher, marcher

Sans but toujours

Au bord de l’infini

En suspension

 

Lâcher, lâcher, lâcher

Main maladroite

Sombre la lumière

Nuit sans phare

 

Marche, marche, marche,

Epuisant le chemin

L’arbre se courbe

Ecoute sa plainte

Entends sa mort

 

Lâche, lâche, lâche

Main hésitante

Vers l’infini

Tant de promesses

 

Marcher, lâcher, marcher

Béant le gouffre.

Je dors.

Oh douceur amère

Marcher, Lâcher tomber

Ensorceleuse est la chute.

 

Je dors.

Retour à l'accueil