Le mot « merci » écrit en majuscule brille d’or. Et le message est beau « de m’avoir offert ton amitié, ton temps… ». Souvent c’est moi qui suis émerveillée d’avoir de telles amies. Un cadeau.

« Tu as toujours été, tu es toujours, tu seras toujours près de moi… »

Il y a aussi des cartes qui ne me sont pas adressé. Elles sont le souvenir des êtres disparus. Je n’arrive pas à les jeter. Quelqu’un d’autre le fera à ma place. Pour moi, elles signifient encore quelque chose.

Je garde aussi les faire-part de mariage, de naissance. Les menus de fête :

Galantine de Canard Richelieu. Saumon à l’oseille. Filet de Charolais en croûte Bouquetière de légumes. Plateau de fromages. Charlotte à la poire.

Cuvée de Chignin 1978

Mercurey 1978

Champagne cuvée spéciale 1980.

Ou …

Crudités assorties

Lotte à l’armoricaine

Civet de porcelet

Pommes sautées

Champignons persillés

Plateau de fromage

Vacherin vanille-praliné

Pièce montée.

Vins : blanc de Savoie, côtes du Rhône, Champagne.

 

Allez ! Faites un effort de mémoire.

Et toujours ces petites phrases qui peuvent paraître banales mais qui sont riches de promesses : « J’espère que cette carte te plaira, si cette série te convient, je t’en prendrai d’autres ».

Et des champs d’oliviers, de lavandes…

Et tant d’anniversaires souhaités…

Et des voyages que je ne ferai pas « Un grand « hola » de Merida dans le sud de l’Espagne ».

Et ces cartes d’enfants qui racontent leurs vacances : « Je passe une très belle semaine en classe de neige… »

Je relis aussi des cartes écrites de ma main. Et mon regard aujourd’hui ne peut s’empêcher de corriger les fautes d’orthographe. Le temps a passé. Je me suis enrichie de tout même de la langue française.

L’encre effacée de certaines m’oblige à renoncer.

Ces quelques mots de Raymond Jean que je note : « Très chère G.A.B. Tu as raison : les jours et les mois s’envolent. Mais essayons de les retenir et de les rattraper. Toi en tout cas tu ne t’envoles pas, tu es là… » Raymond Jean s’est envolé mais reste ces livres, sa réflexion.

Retour à l'accueil