Celles-là sont en anglais. Des mots qui ont un son mais plus de sens pour moi : is merry and bright and seach new day adds….

You know what they says about AGE it’s all in your mind.

Pour cette phrase pas besoin de traduction. Une évidence. Oui tout est dans l’esprit.

 

Une arrive d’Afrique. Elle est décorée de tissu bleu. On y voit une mère et son enfant. « C’est chouette l’Afrique, tous ces gamins morveux, pas de lumière, pas d’eau, des moustiques…mais que de chaleur humaine ! j’en redemande. »

 

« j’ai particulièrement aimé ta dernière carte surtout que tu m’as déjà envoyé une du même peintre. Je te remets son nom si jamais tu m’en retrouves une : Khnoppf.

J’ai complètement oublié la carte, le peintre. J’ai envie de combler ce vide.

 

« Voyage français, français. Que pourra-t-on en écrire ? »

 

« D’un lieu où il a encore beaucoup plu, je t’envoie un grand bonjour. »

 

« Je deviens paresseuse et je ne prends pas le temps d’écrire ».

 

Et je retrouve un tas de cartes qui me souhaitent mon anniversaire : 18 ans, 25 ans « Il faut te faire une raison ». Aujourd’hui, je peux le dire, cette raison est bien ancrée. Sur l’une d’entre elles, un slogan : « Devinette d’anniversaire : peut-on encore trouver L’AMOUR quand on est grisonnant, ridé et bedonnant ? OUI OUI OUI.

 

Sur certaine l’encre s’est complètement effacée. Il n’y a plus rien à relire. Pas de regrets !

 

Et parfois les redécouvrant, je les froisse, les déchire, les maltraite. Elles ne signifient rien pour moi.

Retour à l'accueil