Partir

Comment commence un voyage ? Par sa préparation : on le fantasme, on le dessine, on le remplit, on lui donne forme. Bref après l’avoir envisagé, on le sait certain.

Un premier rendez-vous dans une agence, avec parfois la déception d’y trouver un vendeur alors que l’on aurait préféré un rêveur. On en sortira désolés, et on ira vite se réconforter dans un petit resto, bord de mer de préférence.

Et ensuite les échanges de mails :

Madame, merci pour l’envoi de votre catalogue….quelques questions encore à poser….

De moi à toi, voici le mail de confirmation des tarifs de La Maison de le Chine. A ce soir…J’espère…On en parle…et on décide…Vite vite partir….

Des échanges, des envies, des propositions….Et puis ce sont les premiers pas vers une destination qui prend la forme de passeports à retirer.

Et toujours des mails :

Madame, j’ai bien reçu vos chèques et vous envoie la facture pro-forma.

Veuillez trouver ci-dessous les tarifs confirmés

Cordialement

Objet : Chine toujours, de moi à toi

Dis je me suis mise au Chinois sur internet ! si tu es intéressée tu peux aller sur le site de Chine Nouvelle (leur table de prononciation est à apprendre par cœur à mon avis)…Sinon il y a une autre adresse très intéressante.

Ah et puis encore, je suis allée voir les photos du monastère suspendu de Datong : impressionnant en effet…T’es certaine que tu vas pouvoir…Il paraît que Datong est une ville laide et polluée.

Mais t’inquiète pas ! on va pas les croire….

Ps : J’ai trouvé nos prénoms en écriture chinoise….Je te les adresses en pièces jointes ainsi que ton signe chinois…Moi je suis Chien…

A demain gros bisous

Ton amie…

Je ne sais pas pourquoi mais dans mon journal sous ce mail j’ai écrit cette phrase : Qu’importe le signe…On peut le recouvrir. Persiste la sensation de n’avoir rien su mais tout saisi…

Toujours ces mails :

Madame, j’ai bien reçu vos passeports et vous en remercie. Je vous tiens au courant pour la suite. Bonne fin de journée…

C’est décidé, je veux une série de photos rouge. C’est en pensant à la fête des lanternes que j’ai eu cette idée. Peu d’originalité, mais qu’importe, ce qui compte c’est le désir. Notre désir.

Ma copine, J’ai tout photocopié (sauf les billets d’avion). Pense à faire une photocopie de ton passeport et de ta carte d’identité (on ne sait jamais). A vendredi.

Enfin vient le départ. Les longs couloirs de l’aéroport. L’attente. Mais ensuite au bout de la nuit, et pas de l’ennui, ce sera Pékin. Dans la file d’embarquement, un groupe de jeunes chinois qui rentrent au pays. Ils parlent, s’interpellent. Et pour nous, c’est déjà l’ailleurs.

Sur la piste, l’avion.

On se fait des promesses : vivre pleinement chaque moment. Et surtout ne pas se poser la question du retour. Ne pas y penser.

Je vais commencer la lecture du journal d’Alexandra David-Neel. Elle guidera mes pas. Durant tout le voyage, je comprendrai le bonheur de la lire, là en Chine.

Retour à l'accueil